C'était le vendredi 27 septembre 2019

 

mensongesLa compagnie des Transports Imaginaires et l'atelier théâtre du Grand Chariot nous ont présenté : Un tissu de mensonges

Le 27 septembre 2019, nous recevions la compagnie des transports imaginaires, pour leur pièce intitulée « un tissu de mensonges ».
Recevoir cette troupe est depuis longtemps un vrai plaisir : d’abord l’avant spectacle, la troupe prend le temps de se restaurer un peu, sobriété totale pour ne pas avoir de trous de mémoire, on grignote, on se concentre, on se prépare, l’ensemble est bien rôdé. Quelques membres de l’AQC veillent à ce que les acteurs et leur metteur en scène soient bien accueillis.
Petit à petit arrive un public fidèle, mais aussi quelques curieux, et tout de suite, dès que les acteurs entrent en scène, on est dans l’ambiance : dans la famille Galurin, qui fabrique des chapeaux depuis quelques générations, sonne l’heure de la succession, enfin, on n’est pas très sûr, car déjà, on ne sait pas exactement ce qu’il en est… Y aura-t-il vraiment succession ? Toujours est-il que chacune des filles Galurin croit, en toute sincérité, qu’il lui revient de prendre la direction de l’entreprise. On se parle, on prend le public à témoin, on se ment, on se cache les faits, on livre des secrets, on n’ose pas dire, on en dit trop, parfois on parle vrai, illustration des relations humaines par des dialogues alertes, qui font souvent sourire, où les spectateurs en savent souvent plus que les protagonistes de l’entreprise Galurin.
Un texte pétillant, vif, servi par des acteurs dont la présence sur scène, semble une évidence. C’est gai, on rit, on sourit, l’émotion affleure.
Mention spéciale à la modiste (ou à l’équipe des modistes), le chapeau étant à l’honneur lors de cette soirée.
Et comme toujours, un public conquis, avec une troupe se sentant, nous l’espérons, un peu chez elle dans cette salle de Pignoux avec l’Association du Quartier Charlet.
Et, pour sacrifier à une « scie » linguistique actuelle : « on ne va pas se mentir ». C’était une belle soirée de théâtre !