Éditorial



Afin de ne pas sombrer dans la morosité ambiante qui nous accable depuis maintenant un peu plus d’une année, nous avions décidé, au sein du conseil d’administration, d’organiser une manifestation artistique dans certaines des petites rues du quartier, le dimanche 25 avril prochain.

Pour effectuer cette manifestation en toute légalité, j’ai envoyé, en date du 23 mars dernier, une demande à la mairie afin de pouvoir occuper le domaine public.

Il se trouve que, en fonction du conseil de défense qui s’est tenu le lendemain, mercredi 24 mars, et les annonces qui ont suivi, nous rencontrons, comme vous vous en doutez, quelques difficultés, à savoir :
 

  • Les manifestations de plus de six personnes en extérieur sont interdites et cette décision concerne tout le territoire.
  • Seule la préfecture est habilitée à autoriser ou non, ce genre de manifestation.


Après une longue discussion avec le secrétaire général de la mairie de Bourges, j’ai décidé qu’il serait plus sage de reporter cette activité artistique à une date ultérieure, et ce, pour les raisons suivantes :
 

  • Risque de produire un rassemblement qui ne satisfait personne (organisateurs, artistes, public) en fonction de la crainte de contamination et / ou du petit nombre de personnes participantes.
  • Prise de risque (pour nous, organisateurs) inutile en essayant de braver les consignes sanitaires qui seront encore en vigueur à cette date.


Après en avoir discuté avec l’une des organisatrices, nous pensons avoir plus de chance en reportant cette action en des jours plus cléments (d’un point de vue sanitaire comme d’un point de vue météorologique), en juin prochain par exemple.

Nous vous tiendrons bien entendu au courant de toute action qui se tiendra dans le quartier, les occasions de profiter de la culture ne devant pas se transformer en un seul souvenir amer.

Prenez soin de vous.