Vide grenier : dimanche 3 octobre 2021

 

Vide grenier 2021

Boulevard Lahitolle, image intemporelle... 2019, 2020, 2021

 

 

  • Dimanche 6 octobre 2019 : pour notre vide grenier annuel… un temps de chien, titrait notre rédacteur d’un jour !
  • Dimanche 4 octobre 2020 : vide grenier annuel… annulation pour cause de Covid et de météo désastreuse !
  • Dimanche 3 octobre 2021 : après un samedi des plus cléments, où nous avons pu passer l’après-midi en terrasse à deviser gaiment sur le temps que nous risquions d’avoir le lendemain, il était déjà trop tard. Dans la journée du vendredi, et même avant pour les plus pessimistes, nombre d’inscrits pour le vide grenier avaient déjà annoncé leur désir d’abandonner leur participation. Il faut dire que depuis une semaine au bas mot, nous avions tous les yeux rivés sur les prévisions météorologiques et, même si elles ont évolué significativement pendant cette période, il faut bien avouer que la seule journée « pourrie » fut ce dimanche 3 octobre : 2 h 08 mn de pluie pour une hauteur cumulée de 6,5 mm (données infoclimat.fr).

C’est donc avec amertume que nous avons décidé, le vendredi dans l’après-midi, d’annuler purement et simplement cette manifestation, à notre grand regret, ça va sans dire, mais ça va toujours mieux en le disant.

Chaque participant a été prévenu le vendredi après-midi, qui par courrier électronique pour celles et ceux qui nous avaient fourni leur mail, qui par SMS pour celles et ceux qui avaient laissé leur numéro de téléphone portable et par signaux de fumée ou pigeon voyageur pour les quelques personnes restantes.

Alors maintenant, que faire pour les années à venir ? Ce sera la grande question de nos réunions à venir.

Changer la date et oser espérer une période plus clémente ? Mais peut-on être certain de la météo même au cœur de l’été ? Certainement pas et cette année en est la preuve !

Trouver un lieu couvert dans le quartier ? Nous avions bien à disposition la salle polyvalente des écoles de Pignoux, mais les dimensions sont trop modestes pour ce genre de manifestation.

Il nous restera alors cette proposition audacieuse d’un exposant déçu : demander à la mairie la construction d’une grande salle pour le quartier Pignoux Sembat Bigarelles, salle qui pourrait être utilisée à des fins diverses et variées, un peu comme un Zénith local… mais peut-être un peu plus modeste.

L’idée est lancée ; il ne reste plus qu’à espérer quelqu’un d’habile et d’audacieux pour la rattraper au vol avant qu’elle ne s’écrase parmi le monceau des idées enterrées.