Éditorial

Cette année encore, au cours de notre assemblée générale du 18 janvier dernier, nous avions fait le pari d'arriver à obtenir notre centaine d'adhérents. Sur 1340 boîtes à lettres dans lesquelles nous disposons régulièrement notre journal de quartier "l'hirondelle", ça ne représente pas beaucoup : un petit 7,5 %.

Et bien cette année encore, nous avons perdu notre pari. De peu, bien entendu, puisque nous avons frôlé la victoire avec 99 adhésions.
Alors peut-être est-ce notre envie de chipoter, de chercher la petite bête, voire de donner outrageusement dans la quadricapillosection et ainsi vouloir à tout prix atteindre ce nombre fatidique de la centaine toute ronde, mais je crois que nous nous ferions un point d'honneur à réussir ce pari.

Pour y parvenir, nous pourrions prendre notre sacoche "représentant de commerce" et aller passer nos soirées à frapper à la porte des habitants du quartier, c'est-à-dire vous, pour vous convaincre de verser une modeste obole qui permettrait de faire vivre notre quartier. Mais nous n'avons pas l'âme "représentant de commerce". Nous préférons le e-commerce puisque désormais nous avons une plateforme numérique qui vous permet d'adhérer directement en ligne. Et nous avons également et surtout le sentiment que votre adhésion est un acte à la fois entièrement volontaire et un tantinet "militant", qui nous permet de mesurer la satisfaction que vous avez de participer aux manifestations que nous organisons tout au long de l'année.

Non, nous n'allons pas organiser un grand débat national pour savoir si oui ou non, les associations de quartier sont utiles. Non, nous n'allons pas proposer un référendum de quartier pour savoir si oui ou non, nous continuons nos activités. Venez nous rejoindre, et prouvez-nous que nous avons eu raison de parier sur notre centaine d'adhésions pour l'année 2019.